Quelle est la différence entre les Grandes Antilles et les Petites Antilles ?

Quelle est la différence entre les Grandes Antilles et les Petites Antilles ?

Parmi les destinations touristiques les plus visitées se trouvent les Antilles. Cependant, peu de gens savent qu’il y a deux différentes catégories d’Antilles : celles petites et celles grandes. Pour ceux qui le savent, il faut encore qu’ils soient capables de faire la distinction. Voici donc certains points de différence !

La différence en rapport aux îles

Les Antilles, qu’elles soient petites ou grandes, se situent sur la même zone géographique. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, elles sont généralement confondues. Toutefois, il y a bel et bien une différence en ce qui concerne les îles.

En réalité, les Grandes Antilles ne sont pas constituées des mêmes îles que les petites. À ce titre, il faut retenir que les Grandes Antilles sont composées de Cuba, République Dominicaine, de Haïti, ou encore de la Jamaïque.

Quand on en vient aux Petites Antilles, le nombre d’îles qu’elles comprennent est assez impressionnant. Ainsi, elles sont formées de la Barbade, d’Antigua, de la Guadeloupe ou encore de l’île de Saint-Martin pour ne citer que celles-là.

La différence en rapport aux points culminants

Vous ne le saviez peut-être pas, mais les Antilles présentent toutes un point culminant. En réalité, cet endroit est celui qui est le plus vaste en termes de superficie. À ce titre, pour ce qui est des Grandes Antilles, son point culminant se dénomme Pico Duarte. Cela, à juste titre, car il présente une superficie estimée à pas moins de 3.087 km.

Bien entendu, le point culminant des Petites Antilles est largement moins grand. Cependant, il n’en demeure pas moins qu’il est assez vaste. En effet, sa superficie est de 1.467 km et a été baptisée Soufrière.

La différence de superficie

Il est évident que la différence quant à la superficie est relative aux archipels. En effet, la superficie des Grandes Antilles est de 110.860 km². Cette superficie comprend bien sûr Cuba et ses îles dépendantes, couplées avec Hispaniola et les îles de Porto Rico et Nassava.

La superficie des Petites Antilles équivaut à peu près à 4.827 km².Ce qui est grandement petit par rapport aux grandes îles. Les petites îles forment à proprement parler une trinité, raison pour laquelle elles renvoient à Trinité-et-Tobago.

La différence des opportunités

Cela va de soi, car les deux Antilles ne disposent pas de la même superficie. En réalité, pendant qu’il est possible de découvrir un large éventail de destination dans les Grandes Antilles, les Petites Antilles sont beaucoup plus limitées.

Toutefois, pour aller à la découverte, vous avez la possibilité de procéder à la location de bateau dans les îles d’Antilles. Pour toutes les informations relatives à une telle procédure, vous pouvez vous renseigner en cliquant ici. Cependant, vous devez prévoir le budget conséquent.

Le tourisme à Vendée Vallée

Le tourisme à Vendée Vallée

Nombreuses sont les villes touristiques, mais Vendée Vallée est la nouvelle ville qui attire à vue d’œil les touristes actuellement. Mais quel est cet amour pour Vendée Vallée pour qu’il soit si bondé lors des vacances ? Dans les paragraphes suivant les raisons de la montée du tourisme dans la ville vendéenne.

Où se trouve exactement Vendée Vallée ?

Vendée Vallée est la ville dans le nord de France qui recouvre de nombreux patrimoines. La ville vendéenne est très particulière dans la mesure où elle cache des histoires de fou. Il y a beaucoup de secrets à découvrir dans cette ville vue que c’est non seulement une terre d’histoire, mais également de légende. Dans un premier temps, la ville est en effet témoin de toutes les histoires telles que les marches de Bretagne, les châteaux, le moulin des alouettes, le train à vapeur, etc.  Cette ville se trouve dans la zone touristique vu qu’elle redonne un souffle de vie à l’histoire. Par ailleurs, c’est une terre de légende, car elle symbolise l’esprit du bocage. Ce dernier consiste à rendre la ville commode, en harmonie, mais surtout dynamique en matière d’économie, une situation nullement vue ailleurs.

L’organisation du voyage pour Vendée Vallée

Avant de partir à Vendée Vallée, il faut bien se renseigner sur le voyage en entier. Il faut penser aux déplacements, aux hébergements et aux pensions. Ne craignez rien, dans la ville vendéenne, de nombreuses offres vous sont proposées. Avant 2007, les offices du tourisme géraient seuls les offres touristiques de cette ville. Mais aujourd’hui, le tourisme dans cette ville connaît une grande floraison que de nombreuses agences voient le jour. Le tourisme n’appartient plus aujourd’hui aux offices du tourisme, mais également à la communauté de communes. En matière d’hébergement, les hôtels sont les plus classiques qu’on trouve dans le monde entier. Mais à Vendée, avec des améliorations, il est possible de se faire héberger dans les villages vacances, les camps, les campings et les locations de vacances. Mais pour faciliter le voyage, les offices du tourisme sont d’une grande aide pour vous guider tout au long de vos séjours ainsi que les agences qui organisent le tout inclus.

Ce qu’il ne faut pas rater à Vendée Vallée

Pour rendre exceptionnels vos séjours à Vendée Vallée, il existe des sites qu’il ne faut surtout pas oublier de visiter. Le Puy du fou est le premier endroit à voir. C’est le plus grand parc du monde pour passer des moments agréables en amoureux, en famille ou avec des amis. La visite des sites est également un grand pas dans la découverte de cette ville fascinante. Les cités médiévales, les monuments et les musées sont des atouts de Vendée. Par ailleurs, la ville de Vendée est connue également pour ses produits locaux. Sa gastronomie est qualifiée de délice qu’on veut même en emporter chez soi. Il en est ainsi du vin, des brioches et de la bière. Les tableaux et les poteries sont les autres produits artisanaux que l’on peut ramener chez soi en guise de souvenir.

Quels sont les avantages de se mettre au ski ?

Quels sont les avantages de se mettre au ski ?

Pour certains, les premiers signes de neige signifient qu’il est temps de sortir les chaussettes et les couvertures de laine des placards, et de passer en hibernation. Pour d’autres, cependant, cela signifie qu’il est temps de cirer ces skis et de dévaler les pistes ! Le ski est un sport incroyable qui influence aussi bien le physique, le mental, l’émotionnel et le bien-être social. Si vous en doutez encore, voici quelques avantages que vous pourrez en tirer de sa pratique.

Un sport qui améliorer l’état physique

Le ski est une activité proprioceptive. La proprioception est un aspect de la condition physique qui se définit comme la capacité de sentir la position de différentes parties du corps et l’effort nécessaire pour les faire bouger. Cela définit presque le ski parce que ce sport exige beaucoup d’équilibre et de coordination. Il y a tellement de légers mouvements et de positions de votre corps que vous devrez considérer pour bien skier. De ce fait, plus vous skiez, plus vous renforcez votre capacité à prendre conscience du mouvement des parties de votre corps. Ce sport d’hiver est parfait pour améliorer la coordination entre votre état physique et votre état psychique.

Un sport comme source de jouvence

Le ski prévient le vieillissement de différentes manières. Lorsque vous skiez, vous portez le poids de tout votre corps sur vos pieds. Vos genoux sont les articulations qui supportent ce poids et doivent pouvoir bouger rapidement malgré cela, elles sont donc renforcées lorsque vous pratiquez ce sport. En plus de renforcer vos articulations, le ski rend également vos os plus forts. Ainsi, non seulement vous passez un moment fantastique sur les pistes, mais vous évitez également les accidents aux genous tels que l’ostéoporose dans votre quotidien.

Un sport qui permet de renouer des liens d’amitié

Il n’est guère nécessaire de mentionner l’aspect social du ski, mais je le ferai pour ceux qui n’ont jamais existé. Se lever au volant pour rouler une heure ou deux et passer une journée dans le froid glacial peut ne pas sembler attrayant pour les frileux. Cependant, lorsque vous profitez d’une escapade avec d’autres personnes qui partagent le même amour pour le ski, votre journée est plus qu’agréable.

La particularité du ski est de réunir des personnes de tous âges et de toutes cultures. Partout dans le monde, s’il y a de la montagne et de la neige, il y aura des skieurs. Donc, non seulement vous avez un groupe de gens formidables qui passent des moments fantastiques ; mais en plus, cela vous offre une motivation pour sortir de votre lieu d’hibernation pendant l’hiver !

Comment choisir sa station de ski ?

Comment choisir sa station  de ski ?

Voilà que l’automne va céder sa place à l’hiver, beaucoup de familles se décident de partir en vacances afin de profiter de la magie de l’hiver et l’ambiance cocooning que les stations de ski offrent. Toutefois, la question qui se pose c’est comment trouver la station de ski qui vous convient le mieux ? Dans ce qui suit, découvrez les questions à se poser lorsque vous allez réserver auprès d’une station de ski.

Avec qui vous allez partir ?

La première question que vous devrez vous poser lorsque vous envisagez de réserver dans  une station de ski c’est avec qui vous allez partir pour votre week-end prolongé ou votre séjour de quelques jours. C’est à partir de là que vous pourrez vous focaliser sur le type de ressort qui vous conviendra le mieux. En effet, l’établissement destiné à accueillir les familles ne seront pas le même que celui réservé aux couples. Optez également pour les stations qui disposent d’un label, ce qui vous garantira des vacances de rêve. Pour ce faire, rendez-vous ici afin de sélectionner les stations qui répondent le mieux à vos rêves de neige !

Quel est le budget ?

Un point à ne pas omettre lorsque vous allez choisir votre domaine skiable  est le budget que vous avez décidé d’allouer à votre escapade. Plus le domaine  est grand,  plus le prix est exorbitant. Du coup, si vous êtes limité côté budget, n’hésitez pas à piocher parmi les domaines skiables moyens qui proposent des tarifs abordables que ce soit pour la location des matériaux de ski que pour l’hébergement. Vous pourrez également découvrir les offres promotionnelles en réservant à l’avance, ce qui vous permettra d’économiser sur votre budget vacance.

Quand est-ce que vous allez partir ?

Si vous avez décidé de partir dans un domaine skiable en plein cœur d’hiver, notamment entre janvier et février, vous jouirez d’une piste parfaitement enneigée, ce qui vous permettra de profiter à fond de votre séjour. Par contre, si vous souhaitez partir en début ou en fin de saisons, privilégiez les stations qui se trouvent en haute altitude et dotées de canons à neige de culture.

Voilà quelques points à tenir en compte dans le choix d’une station de ski pour profiter de vos vacances d’hiver, que ce soit en famille, en couple ou en solo. N’hésitez pas à vous renseigner au préalable avant d’opter pour telle ou telle station, et cela en vous référant aux notes attribués par les autres visiteurs.

Les meilleures activités à faire en Polynésie

meilleures-activites-polynésie

Envie d’une petite évasion sur l’île du Pacifique ? Ce lieu vous permet de profiter d’un mode de vie décontracté sur la plage. De plus, vous aurez le choix de découvrir les forêts tropicales ou de faire une recherche sous-marine de la faune. Il est également possible de visiter les temples antiques et de poursuivre votre parcours à travers les vallées. Si vous prévoyez de voyager en Polynésie, sachez que Tahiti est la plus grande île de cette citadelle. Ainsi, ne manquez pas de vous rendre à Papeete, la capitale, pour les musées, les marchés et les boutiques de bijoux en perles noires Tahitien. Par ailleurs, faire du trek dans la vallée de Fautaua est envisageable. Un petit tour en 4X4 dans la vallée, les forêts tropicales et le long de la côte. Lire la suite

3 raisons d’aller à Wellington en Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande Wellington

Wellington, Nouvelle-Zélande, s’enorgueillit de son atmosphère de destination boutique, de ses habitants sympathiques et pied-à-terre et de son surnom de « la petite capitale la plus cool du monde ». Les quelques vols internationaux de la ville (grâce à la longueur relativement courte de la piste de l’aéroport) font que les villes plus facilement accessibles comme Auckland et Christchurch soient souvent les portes d’entrée internationales par défaut pour les voyageurs, en particulier ceux qui viennent des États-Unis.

Cependant, le magnifique Wellington est idéal pour les touristes. Il est également facile de se déplacer dans la ville, grâce à Uber et à un réseau de bus compatible avec Google Maps. Voici 3 raisons pour lesquelles vous devriez envisager de faire de Wellington votre 1ère étape pour un voyage en Nouvelle-Zélande.

Lire la suite

Les meilleures destinations pour fêter la Saint Patrick

Saint Patrick - meilleures destinations

Dublin n’est pas l’unique destination de rêve pour fêter la Saint-Patrick. Le 17 mars s’approchant, l’équipe Planetsmf aimerait vous  proposer les 10 meilleurs endroits au monde pour fêter la Saint Patrick : de Munich à Boston.

On dit que tout le monde est irlandais à l’occasion de la Saint-Patrick. Vous n’avez donc aucune excuse pour ne pas vous joindre à la fête. Voici 10 des meilleurs endroits pour porter un grand chapeau vert, peindre votre visage aux couleurs de l’Irlande et boire beaucoup de Guinness.

1. Dublin, Irlande

Si vous voulez célébrer la Saint Patrick comme le veut la tradition, vous devez aller à Dublin. Le Festival Saint Thomas Patrick vous assure une certaine folie dans la capitale irlandaise. Partez pour un week-end et restez jusqu’ à ce que votre gueule de bois disparaisse. Peinez la ville en vert, avec des milliers d’Irlandais et de touristes habillés de chapeaux ridicules. Nous garantissons que les rivières Guinness couleront.

2. New York, États-Unis

En dehors de l’Irlande, l’endroit le plus intéressant pour célébrer la Saint-Patrick est sans doute aux États-Unis. New York accueille des festivités en l’honneur du saint patron de l’Irlande depuis 1762 et son défilé attire aujourd’hui plus d’un million de spectateurs. Peut-être la couleur verte n’est pas très flatteuse, mais la tradition dit qu’il faut pincer ceux qui ne vont pas émeraude. Il vaut peut-être la peine de sortir le costume de Kermit la grenouille du placard.

 

3. Boston, États-Unis

La ville de Boston affirme qu’elle a été la première ville à célébrer officiellement la Saint-Patrick en Amérique en 1737 et que la fête dure jusqu’ à aujourd’hui. A part la distillerie, il y a des fêtes partout.

 

4. Chicago, États-Unis

On ne peut pas dire qu’ils ne prennent pas la Saint-Patrick au sérieux à Chicago. Chaque année, les plombiers du Chicago Journeymen Plumbers teignent la rivière en vert émeraude. Avec un peu de chance, je suis sûr que tu ne tomberas pas et que tu ne finiras pas vert toi-même.

 

5. Buenos Aires, Argentine

C’est l’heure du carnaval à Buenos Aires et les gens du coin descendent dans les rues pour célébrer avec de la musique, des boissons et le sport du lancer – un curieux mélange de baseball, de hockey et de crosse.

 

6. Montserrat

L’île de Montserrat (non, nous ne parlons pas de la montagne de Catalogne) est connue comme « l’île d’émeraude des Caraïbes » parce qu’elle a été fondée par des réfugiés irlandais de Saint-Kitts-et-Nevis et est le seul endroit au monde en dehors du Royaume-Uni et du Canada où la Saint-Patrick est un jour férié.

 

7. Singapour, l’unique destination en Asie du Sud pour la Saint Patrick

Environ 3 000 personnes participent à la seule célébration de Saint Patrick d’Asie du Sud-Est à Singapour. Des groupes de musique irlandaise, cornemuseurs et danseurs sont chargés d’animer la fête et de divertir le public.

 

8. Toronto, Canada

La St. Patrick de Toronto est l’une des plus importantes en Amérique du Nord. Un des rendez-vous incontournables est le Grand Marshal’s Ball, où les fêtards consomment des quantités industrielles d’huîtres et de saumon fumé.

 

9. Padoue, Italie

Les Italo-irlandais célèbrent la Saint Patrick dans le Grand. Le festival irlandais de cinq jours à Padoue attire plus de 25.000 personnes à l’événement dédié au plus grand saint patron du continent d’Irlande.

 

10. Munich, Allemagne

En général, le marché allemand n’est pas un grand fan de la bière Guinness, mais pour une journée les Bavarois mettent de côté la bière blonde et sirotent quelques pintes de bière noire lors d’une grande fête en plein air à Munich.

Comment allez-vous célébrer la Saint-Patrick?

 

Si vous voulez en savoir plus sur les voyages pour les fêtes, retrouvez nos articles dans la section dédiée.

3 sites incontournables à découvrir en Australie

3 sites incontournables à découvrir en Australie

Beaucoup de personnes n’ont pas encore eu l’opportunité de sortir de leur pays, mais quand l’occasion se présente, il est nécessaire de préparer minutieusement son premier voyage. Surtout si c’est vers un pays étranger. De nombreux pays accueillent chaque année des millions de visiteurs et c’est le cas de l’Australie qui fait partie des meilleures destinations mondiales. Elle est d’ailleurs classée parmi les vingt pays les plus visités au monde. En effet, l’Australie possède de nombreux attraits qui font sa réputation auprès des voyageurs, à l’instar des 3 suivantes.

Contempler l’insolite couleur du lac Hillier en Australie

Pour un voyage sur mesure en Australie, plusieurs sites nécessitent d’être visité comme le fameux lac Hillier. C’est un lac salé de couleur rose bonbon, c’est d’ailleurs cette couleur qui le distingue des autres lacs salés. Il se trouve sur l’île de Middle Island en Australie occidentale et il est rare de trouver un lac qui lui ressemble dans le monde.
Doté d’une surface de 15 ha, le lac Hillier est entouré d’une forêt d’eucalyptus et bordé d’un liseré de sel blanc. Il est à noter qu’il a été scientifiquement prouvé que malgré sa couleur, ce lac n’a aucun effet indésirable sur les humains. Toutefois, les scientifiques recherchent toujours la cause de ce changement de couleur qui demeure une vraie énigme.

Visiter le fameux l’Opéra de Sydney

opera-sydney

 

L’Opéra de Sydney est un bâtiment se trouvant dans le port de Sydney et jouissant d’une grande notoriété dans le monde. Effectivement, avec sa forme et sa structure très originales, il est une attraction touristique de Sydney dont il est même devenu l’un des symboles.
Ayant une forme architecturale de trois grands coquillages en série, il fait 183 m de long, 120 m de large et il a une superficie de 1,8 ha. Il est composé de cinq studios de répétition, de cinq théâtres, de six bars, de quatre restaurants, de deux grands halls d’entrée, et de magasins de souvenirs. La grande salle de concert contient le plus grand orgue du monde qui est muni de plus de 10 000 tuyaux. L’Opéra de Sydney accueille chaque année 1 500 spectacles ainsi que des productions étrangères en tournée.

S’évader sur la « Great Ocean Road »

La route côtière de « Great Ocean Road » est l’une des plus belles routes australiennes. Cette route offre une belle vue panoramique sur la faune et la flore locales. Elle est située au sud de Melbourne, capitale de l’État de Victoria, et s’étend à 253 kilomètres. Elle est idéale si vous décidez de faire un road trip en Australie.
Sur le chemin, vous pourrez observer l’horizon depuis les hautes falaises et apercevoir des baleines nageant au large. Les amoureux de la nature seront ravis de trouver des spots de randonnée afin d’apercevoir les animaux typiques de l’Australie. À l’instar des koalas et des kangourous. Il y a également les douze apôtres qui sont de majestueuses formations rocheuses dressées à 45 mètres au-dessus de la surface de la mer. Ils sont à environ quatre heures de route de Melbourne. C’est l’un des sites les plus photographiés en Australie.

Voyage spatial et anti-matière racontés par Geoffroy Stern

voyage et anti-matière Geoffroy Stern

On rêve tous de pouvoir faire un voyage spatial pour mettre les pieds sur une nouvelle planète. Découvrir de nouveaux paysages, de nouveaux ciels ou de nouvelles formes de vies. Sauf que la distance qui sépare deux planètes est toujours bien longue : il faut plus de 7 mois pour rejoindre Mars, 66 ans pour Pluton et 72 000 ans pour atteindre le prochain système solaire. Pour que ce soit réalisable, l’humanité devra se développer au point d’atteindre une singularité technologique. Même s’il est difficile de prévoir le futur, la science aérospatiale travaille déjà sur de nombreuses possibilités pour quitter notre planète. Le tour d’horizon avec Geoffroy Stern, consultant.

Le potentiel de l’anti-matière selon Geoffroy Stern

Vous ne connaissez pas l’anti-matière. C’est pourtant une source d’énergie bien connue. Tout ce qui existe a son équivalent en anti-matière. Même votre corps produit de l’anti-matière : plus de 100 anti-électrons par heure. En physique quantique, l’anti-matière représente des particules identiques aux nôtres mais avec des charges électriques opposées. Et si vous n’avez jamais vu de produit à base d’anti-matière, c’est normal puisqu’au contact avec la matière, l’anti-matière est directement détruite. C’est le secret pour propulser un vaisseau. Cette réaction de disparition de l’anti-matière produit beaucoup d’énergie : 2 milliards de fois plus énergétique que la combustion du pétrole et 200 000 fois celle de la fission nucléaire de l’uranium.

Selon Geoffroy Stern vaisseau utilisant cette énergie peut servir à un voyage spatial jusqu’au prochain système solaire en moins de 10 ans, à 40% de la vitesse de la lumière. Et seulement 30 kilos de cette énergie serait nécessaire !

Innovation et production de l’anti-matière

La science aérospatiale est déjà capable de produire de l’anti-matière à échelle industrielle. La production se fait avec des collisionneurs de particules où des atomes sont propulsés entre eux à la vitesse de la lumière. Née alors de l’anti-matière isolée, lévitée par des électro-aimants et stockée dans des capsules sous vide  Malheureusement l’anti-matière reste instable et ne peut servir comme énergie pour le voyage spatial. Si elle venait à toucher les parois des capsules, les parois étant composées de matière, l’anti-matière serait détruite. Sa production reste donc un challenge complexe pour la science.

Source – Geoffroy Stern Consultant