Les États-Unis, un pays fascinant de l’Amérique du Nord

Les États-Unis, un pays fascinant de l’Amérique du Nord

Les États-Unis figurent parmi les destinations préférées des voyageurs. En effet, ce pays d’Amérique du Nord a tout pour plaire à ces derniers comme des sites naturels à couper le souffle, diverses recettes gastronomiques succulentes, des lieux propices aux balades en voiliers, des parcs aquatiques, etc. En outre, cette contrée possède plusieurs villes surprenantes, dont l’une des plus fréquentées est New York.

Couvrant une superficie de près de 1 215 km², cette immense municipalité est fascinante de par ses innombrables gratte-ciels. Afin de contempler toute sa splendeur lors d’un séjour USA, les touristes sont invités à faire une croisière sur le fleuve Hudson. À bord de leur bateau, ils auront un magnifique panorama sur différents quartiers tels que Midtown, Greenwich Village ou encore le Financial District. Mis à part ces endroits regorgeant de bâtiments modernes, les routards verront également la statue de la Liberté dans toute sa grandeur. Ils pourront profiter de leur périple à proximité de cette sculpture pour prendre des photos souvenirs.

Faire une escapade dans le Grand Canyon

L’une des principales raisons de passer des séjours aux USA est de découvrir le Grand Canyon. Localisé dans le nord-ouest de l’Arizona, ce dernier est une immense gorge formant un paysage vertigineux.

Il propose de nombreuses activités intéressantes aux visiteurs. Il est, par exemple, possible de faire un tour en hélicoptère pendant plus de 30 min. En volant à bord de ce moyen de transport, les bourlingueurs vivront un moment hors du commun. Ils pourront aussi admirer le fleuve Colorado qui traverse le Grand Canyon. Par ailleurs, ce site naturel est propice à la randonnée pédestre, car il y a plusieurs sentiers de niveaux variables. La voie « Rim Trail » est, entre autres, destinée aux personnes souhaitant parcourir des chemins faciles. Elle offre également quelques points de vue imprenables aux globe-trotters. Par contre, ceux qui désirent marcher sur des itinéraires difficiles d’accès devront essayer la route « Bright Angel Trail ». Celle-ci possède un dénivelé très élevé (supérieur à 1 400 m).

Réaliser une excursion dans le parc national des Everglades pour un dépaysement total

Si les voyageurs veulent vivre un dépaysement complet lors de leurs séjours USA, il serait une bonne idée de s’aventurer dans le parc national des Everglades. Située en Floride, cette aire protégée de plus de 6 000 km² possède une grande variété de paysage. Au cours de leur périple dans cette réserve naturelle, les globe-trotters pourront réaliser diverses activités. Ils auront, par exemple, l’occasion de faire un tour en hydroglisseur.

Avec ce moyen de transport maritime, les routards navigueront sur un fleuve pittoresque et découvriront la richesse de la biodiversité du parc. Durant leur parcours sur les eaux, ils trouveront plusieurs espèces de la faune locale telles que des alligators, des serpents, des tortues et bien d’autres animaux remarquables. Les passionnés de l’ornithologie, quant à eux, seront sûrement fascinés en voyant des oiseaux de toute sorte comme la Chouette rayée, le pygargue à tête blanche, etc.

City break en Californie du Sud : un weekend à Los Angeles

City break en Californie du Sud : un weekend à Los Angeles

À la fois charmante et surprenante, Los Angeles est une des destinations préférées des voyageurs pour passer des vacances. Sa température qui oscille les 22 °C en est une des principales raisons. Cela lui a valu le titre de « ville du printemps éternel ». Par ailleurs, Los Angeles est aussi réputée pour avoir abrité la plus grande industrie cinématographique et télévisuelle du monde. Los Angeles est ainsi un véritable musée à ciel ouvert qui invite à la découverte. Découvrez ci-après les incontournables à voir à Los Angeles lors d’un city break de deux jours.

Jour 1 : le Nord est de la ville

Pourquoi ne pas commencer votre journée en profitant du panorama de Los Angeles ? Pour ce faire, direction Griffith Observatory. Il s’agit d’un magnifique point d’observation où vous vous rendrez compte à quel point cette ville californienne peut être si vaste. Le panorama s’étend ainsi sur toute la ville jusqu’à la colline où se dresse Hollywood Sign. Il est à noter que le site est ouvert à partir de 10 h. Toutefois, il est recommandé d’y venir un peu plus tôt pour éviter les hordes de touristes.

Passé Griffith Observatory, cap vers Hollywood Boulevard, la célèbre avenue qui symbolise bien la ville de Los Angeles. De nombreux lieux d’intérêts méritent le détour pour un inoubliable séjour à Los Angeles. Le plus connu est notamment le Kodak Theater. Baptisé Dolby, il accueille depuis plus de 10 ans la cérémonie des Oscars. Sinon, le fameux « Walk of Fame » est aussi un must à Hollywood Boulevard. S’étirant sur plus de 2 kilomètres, il met à l’honneur la prospérité d’Hollywood. Ce trottoir légendaire comporte ainsi plus de 2500 étoiles où figurent les noms des célébrités.

Après ces visites, il est probablement temps de prendre votre déjeuner avant de partir à la ville glorieuse de Beverly Hills. Réputée pour être la résidence des célébrités, cette ville vous permet d’observer de belles architectures hors du commun, mais pas que… Vous y trouverez aussi des enseignes de grandes marques. La meilleure façon de profiter de Beverly Hills est sans conteste la promenade en voiture.

Jour 2 : Malibu

Après une journée sous le signe de la découverte et du bling-bling, quoi de mieux que de passer une journée détente à la plage ? Partez donc en direction de Malibu pour cette deuxième et dernière journée.

Commencez votre journée par la visite de Point Dume. Sur la côte de Malibu, à  une heure à peine de LA, ce cap abrite une réserve naturelle sauvage où les paysages sont vraiment spectaculaires. A sa proximité, vous trouverez la plage El Matador qui est l’une des plus remarquables de Malibu. Là, vous pouvez vous détendre tout en appréciant les magnifiques panoramas aux alentours.

Après la promenade et les activités nautiques, rien ne vaut un bon déjeuner. Retournez donc à Malibu Pier. Considérée comme la Riviera des États-Unis, cette zone touristique compte un bon nombre de cafés et de restaurants. Si vous cherchez cependant la tranquillité pour manger, marchez un peu pour accéder à la magnifique plage Carbon.

Après le déjeuner, pourquoi ne pas vous imprégner d’histoire ? Pour ce faire, direction la Getty Villa. C’est un musée américain où vous découvrirez une importante collection d’antiquités étrusques, romaines et grecques. On compte plus de 40 000 objets sur place. L’entrée y est gratuite, toutefois il est recommandé de réserver à l’avance sur le site du musée.

 

Quelle est la meilleur période pour visiter l’Alaska ?

Quelle est la meilleur période pour visiter l’Alaska ?

Les visiteurs demandent souvent : Quel est le meilleur mois pour visiter l’Alaska ? Vous ne pouvez pas vous tromper en visitant l’Alaska entre le 10 mai et le 15 septembre. Les journées sont longues, la nature est en pleine floraison et l’air est animé d’énergie.

 

Saison estivale en Alaska

La plupart des circuits se déroulent de la mi-mai à la mi-septembre, à l’exception de ceux qui se rendent à Denali (de la mi-juin à la fin août). La saison de pointe s’étend de la mi-juin à la mi-août. Avant et après, certaines excursions d’une journée et certains hôtels offrent des rabais de 10 à 25 % pour la « saison intermédiaire ».

Lumière du jour

Le 21 juin est le jour le plus long de l’année, avec 19 heures de lumière à Anchorage, 22 à Fairbanks et 18 dans le sud-est. Mais de début mai à septembre, les jours sont considérablement plus longs qu’aux latitudes plus basses. Le ciel de l’Alaska est clair presque toute la nuit de la fin mai à la fin juillet.

 

Pluie

En moyenne, les étés de l’Alaska sont légèrement plus pluvieux que le reste des États-Unis. Mais le mois de mai est sec, avec seulement 25% de chance de pluie mesurable sur une journée.

 

Températures

Les températures estivales de l’Alaska sont étonnamment agréables. Les sommets diurnes varient de 15°C à 26°C. Les creux nocturnes sont rafraîchissants, plongeant à 4°C et 10°C. Mai et septembre sont les mois les plus frais. Cependant, les températures varient énormément selon la région de l’Alaska que vous prévoyez visiter.

 

Alors, quelle est la meilleure saison pour visiter l’Alaska ?

La période du 15 juin au 15 juillet est le meilleur moment pour visiter l’Alaska. Mais tout le monde ne peut pas visiter pendant ce mois, et ce n’est pas un problème. Le temps en Alaska n’est pas prévisible. Vous pouvez venir en août et vous prélasser sous le soleil ou en juin et faire face à la pluie battante. Les Alaskiens ont appris à ne pas laisser le temps interférer avec leur plan ou leur humeur. Le truc, c’est de savoir comment s’habiller et quoi porter en Alaska. De plus, nous nous rappelons que si le temps était meilleur, il ne resterait pas longtemps en Alaska ; il commencerait à ressembler davantage à Los Angeles.

 

Autres périodes de l’année

Si vous prévoyez de faire de la randonnée dans les régions du Haut-Canada ou de l’Arctique, sachez que la toundra ne fond pas vraiment avant la fin juin. Si vous êtes inquiet au sujet des moustiques de l’Alaska, venez la dernière semaine de juillet ou la première semaine d’août. Le gel nocturne aura tué beaucoup de moustiques, mais vous devrez supporter des soirées plus fraîches. Les festivals et les foires de l’Alaska sont aussi de bons moments pour venir, surtout pour rencontrer les gens du coin.